Azote et fertilisants

Mot de la metteuse en scène

Le point de départ est de monter un spectacle autour de l’explosion de l’usine AZF de Toulouse du 21 septembre 2001. Ce projet est un regard à la fois intime et engagé sur cet événement extra-ordinaire, réel, de notre monde contemporain. Cet événement a marqué ma vie, a affiné mon regard sur le monde. Cette explosion est une catastrophe collective mais aussi intime.

Il y aura un fil à suivre, celui de l’onde de choc de la catastrophe, qui part du cratère et qui s’infiltre dans la ville. Je veux faire s’entrecroiser l’explosion de l’usine AZF, cette onde de choc, ce blast, avec nos blasts intimes, nos chagrins d’amours, nos séparations, nos pertes. Une onde de choc peut ne laisser aucune trace vu de l’extérieur mais peut détruire des organes internes. Elle nous dévaste, nous submerge de l’intérieur. Cette onde de choc, cette catastrophe AZF a fait naître le conflit, juridique, politique… Elle a fait naître le conflit dans mon intimité, j’avais 17ans et j’ai compris que le monde pouvait s’effondrer. Il y a donc dans ce spectacle des choses que j’ai envie de sauver.
Pour aborder cette création j’ai récolté des mots, des lois, des cris, des explications, des rêves et des cauchemars. J’ai collecté des témoignages, des histoires simples et délirantes. Ces personnes rencontrées ont toutes une fêlure plus ou moins grande liée de près ou de loin à la catastrophe. C’est au cœur de cette intimité, parfois pudique, que des personnages se révèlent et saisissent l’insaisissable, l’essentiel des questionnements que pose cette catastrophe que ce soit du point de vue médiatique, juridique, politique ou environnemental. Et c’est dans la mémoire intime de chacun que surgit une matière sensible et poétique.
Toute cette matière, je l’ai enfermée dans une boîte rouge, que j’ai confié au fil du projet à mes partenaires de création. Le premier à s’en saisir a été Ronan Mancec, auteur. Il en a fait une pièce Azote et fertilisants.

Cette création est donc une façon de comprendre, de décrypter cet événement de façon poétique et sensible autour de quatre corps, trois interprètes et un contrebassiste. Ce qui est important, c’est que ce spectacle pose des questions de manière perméable sur la vision du monde que chacun a et donc sur la vision de sa propre vie.

mythos-jeudi-20-franck-boisselier-studio-azote-et-fertilisants-4

Mot de l’auteur

Depuis le 21 septembre 2001, Laure Fonvieille rassemblait dans une grande boîte rouge des documents racontant l’explosion de l’usine AZF de Toulouse. Elle me proposait d’écrire à partir de cette sélection subjective d’informations sur l’événement.

Moi, je ne me souvenais guère de l’explosion de l’usine AZF. C’est en explorant la grande boîte que m’avait donné Laure que j’ai appris les détails, les circonstances, les conséquences, les hypothèses autour de cet événement. J’ai aussi beaucoup discuté avec Laure. La question de la mémoire et de la disparition m’a intéressé d’emblée.
Comme auteur et comme personne, j’ai la sensation que tout disparaît sans cesse. Écrire contribue à lutter contre la disparition, à l’ajourner. Je voulais écrire un texte contre ce qui s’efface, ce qui s’enterre, un texte contre la mémoire courte. Il me semble important de ne pas oublier nos morts, ne pas les occulter, et même de pouvoir les évoquer dans la joie et dans la simplicité. Et il me semble important de garder le souvenir des catastrophes collectives, afin de ne pas oublier que le danger ne fait que se déplacer. Cette double mémoire, collective et individuelle, forme le cœur d’Azote et fertilisants.
La focale et l’énonciation sont multiples : scènes dialoguées, chœurs, monologues… La forme éclatée de la pièce reproduit l’infiltration de l’onde de choc dans la vie des personnages. J’ai voulu que documentaire et fiction s’enchâssent : les récits d’anonymes sont mêlés aux enjeux politiques et techniques du sujet, l’anecdotique au scientifique, la rumeur urbaine avoisine les données factuelles. C’est par leur mise en concurrence que se dessine un discours sur la fragilité de l’humain.

Au-delà des enjeux politiques  et de société, j’ai d’abord voulu écrire un texte sur l’intimité. Comme il est étonnant d’être encore en vie. Comme il est difficile de dire ce que l’on a vécu. Combien il est étonnant que l’on oublie, ait oublié. Je me demande comment l’on se remet, mais je crois que l’on ne se remet pas, d’une catastrophe intime. Je me demande, dans Azote et fertilisants, par quels chemins passe la reconstruction de soi. Je crois que cela passe par se raconter des histoires. On se raconte des histoires pour continuer à vivre. C’est ce que Laure et moi faisons avec ce texte et ce spectacle, et c’est ce qu’y font les personnages.

mythos-jeudi-20-franck-boisselier-studio-azote-et-fertilisants-2

Auteur : Ronan Mancec
Mise en scène : Laure Fonvieille
Avec : Laure Chartier, Sophie Renou et Yoan Charles
Contrebassiste : Rémi Allain
Création et régie lumière : Gweltaz Chauviré
Création et régie son : Pierre Marais
Scénographie et costumes : Anaïs Tromeur
Administration : Aude Challemel du Rozier
Documentaire sonore : Marine Iger
Stagiaire mise en scène : Aurore Thomas
Technique chant : Charlotte Guérin
Technique vidéo : Guillaume Mercier

Production la mort est dans la boîte
Co-production la Paillette Théâtre de Rennes, le Service culturel de Montfort-sur-Meu, le Théâtre National de Bretagne (aide à l’insertion)
Aide DRAC Bretagne (aide à la résidence), Région Bretagne, Conseil Général d’Ille-et-Vilaine, Ville de Rennes, Spedidam
Soutiens l’Office socio culturelle de Mauron, la DRAC et le Rectorat Poitou-Charentes (résidence d’auteur), le Théâtre du Cercle de Rennes, la Cave Poésie de Toulouse, l’ADEC, maison du théâtre amateur de Rennes, la radio RCF Alpha (enregistrements sonores), Art Vivant en Ille-et-Vilaine et Bretagne en scène(s)
Azote et fertilisants a reçu l’aide à la création du Centre National du Théâtre et a été sélectionné par le CNT et la SACD sur l’opération « Bis repetita ».
Parution Azote et fertilisants de Ronan Mancec est publié aux éditions Théâtrales. Pour commander un exemplaire c’est ici.

tous-azote-ok

Lectures publiques :

du 27 au 31 mai 2014, à la Cave Poésie de Toulouse(31)
le 9 avril 2014 à la Péniche Spectacle, partenariat la Paillette Théâtre, Rennes(35)
le 24 mars 2014 aux Bis Repetita du CNT et de la SACD, maison des auteurs de Paris(75)
le 30 janvier 2014 à l’espace Victor Hugo à Ploufragan(22)
le 22 mai 2013 pour la revue le Bruit du monde à Lilas en scène, aux Lilas(93)
le 18 mai 2013 pour le festival Vagabondages et compagnie à Servon-sur-Vilaine(35)
les 5 et 6 avril 2013 pour le festival Obliques à Brest(29)
le 28 mars 2013 au centre culturel Beaulieu à Poitiers(86)
le 25 janvier 2013 à la MJC de Servon-sur-Vilaine(35)

Représentations :

les 8 et 9 novembre 2016 au Théâtre de l’Ephémère du Mans(72)
les 21 et 22 avril 2016 au Théâtre du Cercle à Rennes(35) pour le festival Mythos
les 1, 2 et 3 mars 2016 à Confluences à Paris(75)
le 29 janvier 2016 à l’Espace Victor Hugo de Ploufragan(22)
le 29 janvier 2015 au Confluent à Montfort-sur-Meu(35)
les 23 et 24 janvier 2015 à la Paillette Théâtre, Rennes(35)

ballon-credit-anais-tromeur

Crédit photo : Anaïs Tromeur

à Fonfon,
à Jo, Ronan et Marion
à Roman et Melvil

MERCI A
ANATOLIE MARTIN ENVELA PIERRE GROUPE VERTIGO LUMIERE D’AOÛT MOURAD CECILE CORINNE FRED MARCEL ARMAND HERVE MAGYD RYAD MYRIAM ANNIE MATHILDE MIREILLE CHRISTIAN ANNE-LISE FABIEN JULIE MARIE-THÉRÈSE MIREILLE LAURE SOPHIE CHRISTINE JEAN-YVES NELLY GENEVIÈVE JEANNETTE HÉLÈNE JACQUELINE JEAN MICHELLE JEAN DIDIER FERNANDE MARYSE PASCALE DOMINIQUE JEAN CLAUDIE CLAUDINE COLETTE DANIELLE LUDO LUCETTE PAULETTE CAMILLOU KATELL MYKI MARIE-CLAUDE SYLVAIN SERVANE RENÉ PATRICK JOCELYNE JOSETTE FABRICE LAURENCE MARTIN CHRISTOPHE JEREMY ELISE BERNARD MARIE-CLAUDE ÉMILIE JEAN-NOËL SUZANNE PATRICK CHLOCHETTE ENKI